Première guerre mondiale

1er août 1914, tocsin de « mobilisation générale ». Trois semaines plus tard, deux premiers soldats castelolonnais tombent. Ils ouvrent un sombre registre, celui des soldats de la commune décédés pendant et après la Première Guerre mondiale...

Comme la plupart de leurs compagnons d'infortune, les Castelolonnais mobilisés sont d'humbles jeunes gens de la campagne agricole. La France est rurale. Ils sont donc cultivateurs, domestiques, journaliers agricoles... La guerre leur tombe dessus. Elle tranche à vif. Pour le Château d'Olonne, commune de près de 2 000 habitants à l'époque, le tribut s'élève à presque 6 % de la population. Rapporté à la population d'aujourd'hui, ce serait l'équivalent d'une saignée de 800 hommes !

Le service Patrimoine et Archives regroupe dans des listes distinctes l'ensemble de ces combattants. Une brève immersion dans leur vie au travers des différentes données recensées : nom, âge, régiment d'affectation, circonstances du décès...